Le Plan Lumière de Cannes et la rénovation de l’éclairage public

Cannes

L’ACTION

Le Plan Lumière de Cannes et la rénovation de l’éclairage public.

LE DESCRIPTIF DE L’ACTION

Le plan lumière a été élaboré suite à un audit des 12115 lampadaires d’éclairage public répartis sur le territoire communal. Des armoires de régulation et variation de tension ont été progressivement installées et l’utilisation de LED est désormais systématique.

Chaque année, dans le cadre de ce Plan Lumière, la Ville procède à la rénovation et au renforcement de l’éclairage public dans tous les quartiers de la commune. Ainsi en 2012, les principaux travaux de rénovation de l’éclairage public ont concerné la rénovation du mobilier d’éclairage au marché de La Bocca soit 27 luminaires, la mise en place d’un nouvel éclairage à LED dans le cadre de l’opération Coeur de Ranguin soit 42 candélabres, le remplacement de 21 luminaires sur l’île Sainte-Marguerite, et le remplacement de 186 candélabres vétustes sur la voirie. Les lames incandescentes des feux tricolores de 6 carrefours ont par ailleurs été remplacées en 2012 par des diodes électro luminescentes (L.E.D.), réduisant ainsi la consommation électrique de ces feux de 70 %.

L’OBJECTIF

Le plan lumière, lancé en 2004 par la Ville de Cannes, répond à trois finalités majeures :

> esthétique, en créant un paysage nocturne digne de Cannes

> sécuritaire, dans les secteurs pas ou mal éclairés

> économique et environnementale avec le choix d’équipements modernes et innovants permettant une réduction de 35 % de la facture d’électricité de la Ville.

LE + POUR LE CLIMAT ET L’ÉNERGIE

Au total, entre 2005 et 2011, la Ville de Cannes a réduit de plus de 20 % sa consommation d’électricité liée à l’éclairage public, tout en renforçant la sécurité et la mise en valeur du patrimoine.

Un Contrat de performance énergétique pour aller plus loin… 

La municipalité a lancé, en 2012, un Contrat de Performance Energétique pour les ouvrages d’éclairage public. Le programme de rénovation et d’entretien déterminé sur six ans (de 2012 à 2018) permettra de bénéficier d’une diminution des coûts en termes de consommation électrique (- 15 % sur la durée du contrat, soit 26 % de réduction par rapport à l’année 2010), d’exploitation et de maintenance, grâce à la mise en oeuvre de nouvelles technologies, tout en améliorant la qualité du service rendu.

Télécharger la fiche ici.

 
 

Partager cet article